AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ▬ Je me livre en Aveugle au destin qui m'entraine ;; Aliénor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬ Que sais tu du malheur d'aimer...?

avatar

Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
You are Bleeding!

•• Messages Postés : 347
•• Date d'inscription : 04/02/2011
•• Age : 30
•• Localisation : Partout & nulle part à la fois.
•• Votre Profession : Ecrivain' && Porte Parole du Conseil'
•• Humeur : Melancholique'


Between Heaven & Hell
•• Disponibilité RP: Closed
•• The children of a lesser God:

MessageSujet: ▬ Je me livre en Aveugle au destin qui m'entraine ;; Aliénor    Mar 15 Fév - 1:49

« Je me livre en aveugle, au destin qui m’entraine »


Londres, de nuit.

Il fait toujours nuit ces temps ci quand je rentre du travail , c’est peut être… Parce que de toute façon dans mon esprit tout est noir. Qui sait ? C’est peut être a cause de ça. Je ne sais pas… Je ne sais… plus ? Je suis restée jusqu'à pas d’heure dans les locaux du conseil, parce que je bossais sur un discours que je devrais dire… A propos d’une connerie. Me demandant encore et encore pourquoi j’ai accepté d’être porte parole. Ah bien sur … C’etait facile comme ça, j’etais celebre déjà, et j’etais en plus une super oratrice, tout le monde le savait. Ca s’était imposé de soi meme… Et bien sur, j’etais tout a fait modeste. Tout le monde le savait… C’etait connu. Enfin, qu’importait… Une nouvelle soirée se levait sur la planète monde, et je devais rentrer chez moi. C’etait bien. C’etait merveilleux. C’etait sombre. La ville… Mal éclairée. Quelques ruelles… Prise d’un long soupir je rattachais mon keffieh beige autour de mon frêle cou et j’arrangeais quelques meches de cheveux sur ma tête. Il faisait froid. En même temps, il faisait toujours froid en moi depuis quelques temps… ? Qu’importait tout cela. Qu’importait ma vie… ?

Dans le lointain quelques vrombissement de voitures, quelques voix aussi. Je croisais un couple qui se tenait la main sur le trottoir, échangeant un baiser. Aller… On baisse les yeux au ciel, pour ne pas les déranger, et on se rappelle que la vie est cruelle… Le bonheur éphémère. Mes pensées sonnent dépressives… Peut être oui. Je ne le nie pas. Je ne nie plus grand chose de toute façon. Je ne suis que l’ombre fatiguée de moi même. Une ombre pale.

Esquissant un nouveau soupir, je continuais d’avancer, jusqu'à une ruelle… Ruelle comme les autres . J’etais fatiguée. Fatiguée de la vie, fatiguée de ma vie… Fatiguée de tant de choses en fait… ? Il faisait noir. La seule lumière provenait d’un lampadaire dont l’ampoule tressautait. Dans le ciel des nuages noirs cachaient la frêle lune. C’etait… Une vision déprimante aussi. Voir la lune cachée… Voir le ciel voilé comme ça. Leger coup de vent encore, un frisson qui me prend. Je m’addossais au mur, telle une ame en peine. Telle l’egarée que j’etais, et je glissais entre mes lèvres un cruel bâtonnet de nicotine, que j’allumais en un rapide mouvement. Et j’exhalais, inhalais la mortelle fumée. L’image était plaisante. La jeune femme vêtue d’une simple veste de costard par dessus sa chemise blanche, et un jean bleu aux pattes d’eph, une sorte d’echarpe beige fine, nouée autour du cou, dont un embout virevoltait au vent, tirant nonchalement sur sa clope. Ca faisait romantique… Ca faisait un peu poète rêveur, perdu au milieu des flots humains… Ca faisait… Promeneur solitaire rêvassant au gré des minutes assassines… ? Ca faisait… Moi en fait. Seule dans une ruelle obscure.

Peut être pas si seule au fond, quelques pas prés de moi auraient du me faire réagir. Mais je ne réagissais pas. Si un loup cherchait un agneau, il tomberait sur un agneau dépressif mais empli de repartie…. Je n’etais pas si facile à dévorer…

• • • •

I'm looking for a way to calm these voices in my head. With all this mad confusion I don't wanna leave this bed... I'm on the run... I'm on the run again. And I don't know which way is left... And there's no point in not being right... So I'll hold my breath till the morning... Till I see the light.


Fiche'Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
You are Bleeding!

•• Messages Postés : 4
•• Date d'inscription : 14/02/2011
•• Votre Profession : Photographe.
•• Humeur : Nostalgeek'


Between Heaven & Hell
•• Disponibilité RP: A REMPLIR!!!!!
•• The children of a lesser God:

MessageSujet: Re: ▬ Je me livre en Aveugle au destin qui m'entraine ;; Aliénor    Ven 18 Fév - 16:17

Ca fait du bien quand il pleut.

Il fait froid. J'ai passé la journée dans les réseaux souterrains. Je ne sors que la nuit. Normal... Faut pas finir en barbecue. Il fait froid... Je rajuste un peu ma veste. Je erre... Un peu comme une ame en peine. Parce que je ... Suis perdue. Perdue dans ma tete. Perdue dans un monde trop grand. Je me suis égarée dans l'ombre des années. Allons quoi. Je suis Aliénor de Narses. Je ne suis pas depressive... Si... Un peu. Ce soir est un soir qui fait mal. Il fait froid et il pleut dans mon coeur. Il pleure dans mon coeur. J'aurais besoin... d'une bouée je suis à la dérive. Pourtant non. Je n'ai peur de rien. Je suis... Je suis moi quoi. Mais pour moi les gens sont comme des faux soleils. J'en croise des gens... Des gros, des maigres. Clopes au bec. Qui me regardent comme si je n'avais ni bras ni jambes. J'ai envie de les saigner sur le moment. Non ça ne se fait pas Aliénor... Ce n'est pas très humain. En meme temps je ne suis plus humaine... Donc. Je pourrais me permettre. Je hais les humains. Je hais cette addiction au sang. Je hais de devoir vivre à leurs crochets. Les humains sont faibles. Ils sont laches. Ils sont... Fragiles. Ils sont... Humains. Ils ont des sentiments. Moi aussi j'en ai... Oui nous en avons egalement. Bien sur nous n'avons pas changé sur ce point. Mais je... Des sentiments je n'ai jamais su en avoir beaucoup de toute façon. Je suis Aliénor quoi. Je suis juste la. Avec ma gueule de moi.

Et cette nuit je erre. Comme toutes les nuits... Comme toutes les autres nuits. Je ne cherche meme pas à me nourrir, je sais que le gouvernement est la pour ça. Je ne cherche rien... Je me perds dans les ruelles sombres et lugubres. Londres... C'est la metropole de mes souffrances. C'est le berceau de ma douleur. Non c'est l'Allemagne le berceau de ma douleur. Pourtant... Enfin qu'importe. Qu'importait au fond... ? C'est tout, c'est comme ça. Vous savez... C'est dur d'etre moi. C'est dur d'etre.... Je suis lassée de ... Non je ne vis plus. Mais c’est dur… Quand meme. Pour les etre impurs. Cette nuit je erre. Je traine un peu les pieds. Je traine les savates. Je dois avoir l’air d’une vieille… Dans les vitrines je me reluque un peu. Je ne suis pas présentable… Je suis belle mais je suis mal habillée, mal peignée. J’ai des airs de Cendrillon. J’ai une veste en jean cousu sur les épaules, une écharpe mauve enroulée autour du cou et quelques mèches par ci par la. Je ne prends pas la peine de me recoiffer. Après tout, je n’ai pas à plaire… Et puis… Meme en souillon je suis belle n’est-ce pas. Mes cheveux sont au vent. Ils sont... Longs. Et bruns. Et jolis.

C'n'est pas la question. Je traine... Je erre. Je sais je l'ai déjà dit. Je traine le coeur en bandoulière. Je n'ai pas vraiment d'attaches dans ce monde... Je n'en ai plus. J'ai tout cassé. Et meme moi à l'intérieur je suis un peu cassée. Je suis un peu désarticulée. Je suis un peu une poupée brisée... Mais avec des longues dents. Je pleure un peu en silence. Ca a... C'est un chagrin qui a du charme.

Quelques passants passent devant moi. Je ne les regarde pas. Il y a des tetes connues parmi eux. Je ne les salue pas non plus. Je suis mal elevée par moments. Quand j'ai l'esprit ailleurs... Parce que dans ma tete je suis partie loin. Je ne suis plus... J'ai perdu le fil de l'histoire. Mais ça ne fait rien je vous dit. Alors je marche. Nouvelle ruelle. Toujours aussi noire. Mais c'est pas grave. J'ai une ame tout aussi grise. Je marche. Lentement. Laissant crisser mes ongles sur la paroi du mur de droite. J'ai la main qui court dessus. Je suis seule... Peut etre pas tant que ça d'ailleurs. Déjà j'aperçois une silhouette. Je m'approche un rien. Juste par... Curiosité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ Que sais tu du malheur d'aimer...?

avatar

Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
You are Bleeding!

•• Messages Postés : 347
•• Date d'inscription : 04/02/2011
•• Age : 30
•• Localisation : Partout & nulle part à la fois.
•• Votre Profession : Ecrivain' && Porte Parole du Conseil'
•• Humeur : Melancholique'


Between Heaven & Hell
•• Disponibilité RP: Closed
•• The children of a lesser God:

MessageSujet: Re: ▬ Je me livre en Aveugle au destin qui m'entraine ;; Aliénor    Sam 19 Fév - 14:20

La vie c’est une panique dans un théâtre en feu

Comme un agneau egaré qui s’est perdu loin du troupeau. Comme un bateau ivre perdu parmi les flots. Telles étaient les impressions que j’avais de moi, alors que je tirais nonchalement quelques taffes sur ma clope. Une Lucky Strike… Un coup de chance … ? Dans l’onde fragile d’une flaque je me repaissais un peu de mon reflet. Je n’etais pas narcissique, j’etais meme loin de la, mais avec la fumée qui s’evadait vers le ciel, mon keffieh beige un rien au vent, je me trouvais charmante… Je me trouvais désirable. Je comprenais ces jeunes femmes qui acceptaient que je passe la nuit avec elles, sans demander leur nom, les laissant seules sur l’oreiller le lendemain matin. Je ne m’attachais plus. Je n’etais pas quelqu’un de bien. J’etais… devenue quelqu’un que je haïssais au plus haut point… Le travail. Il n’y’avait presque plus que ça. Le travail, encore et encore… Et toujours au final ? M’epuiser pour ne plus penser… Un long soupir s’echappa de moi. Du moins étant seule dans la ruelle je supposais que ce soit de moi qu’il s’echappe… Car oui, j’etais seule. C’etait bien ça peut être le soucis. J’aurais aimé croiser ce soir quelqu’un pour partager ma peine ? Peut être que j’aurais du aller au pub’, ça aurait été plus animé… Mais non au lieu de ça j’avais décidé de marcher un peu dans les rues de Londres. Peut être qu’au fond je cherchais à tenter le diable ? Peut être qu’au fond… Je ne sais pas ? C’etait une attitude un brin suicidaire, c’etait fatiguant d’être moi au bout du compte et je n’en pouvais plus de ce trop plein de pensées qui se succédaient dans ma tete la faisant résonner dans tous les sens. J’aurais du fumer autre chose qu’une pauvre clope.

Et puis il y’a un bruit, qui me sort du vide. Un bruit qui me sort de tout. C’est un raclement contre le mur de la ruelle, je ne sais pas d’ou ça provient, au début je ne leve meme pas la tete. Je sais me défendre vous savez… Je ne suis pas une petite brebis égarée. Meme si j’aimerais bien le penser, et au fond… J’aime bien qu’on le pense. Je suis… Perdue… Et perturbée aussi. Ah non, la petite voix, toi, tu te tais, je ne t’ai pas demandé ton avis, alors tu reste à l’interieur de ma merveilleuse tete et c’est bon comme ça…

Non mais vraiment… Où en étais-je arrivée … ? Le brillant écrivain à l’esprit aceré, se parlait à elle même a l’interieur meme de sa tete, dans une ruelle deserte lors d’une nuit d’onyx. Tiens, c’etait joli comme phrase j’aurais pu en écrire un roman, mais je n’avais rien pour écrire, et je n’avais meme pas envie au fond. De quoi avais-je envie… ? Non, vraiment… De quoi avais-je envie ? Je ne le savais pas. Je ne .. savais plus grand chose en fait ? Oh mais… Attendez mon affirmation principale, celle qui disait que j’etais dans une ruelle deserte était fausse, en relevant un peu les yeux j’appercevais une ombre, une silhouette a l’air malhabile, avec des cheveux au vent… Longs cheveux, taille assez fine… et des yeux clairs qui perçaient la nuit. Une femme assurément. Humaine… Vampire… ? Je m’en fichais. Que faisait elle la… ? Est ce que je m’en fichais aussi… ? Je.. J’avais peut être au fond de moi l’envie de parler. J’avais peut être au fond… L’envie de… je ne sais ? Nouer une sorte de contact humain.

Ou peut être l’envie de fuir.

Alors je restais la , immobile un instant, écrasant soudainement ce qu’il restait du filtre de ma clope finie, sous ma converse de cuir noir, et glissant presqu’instanement une nouvelle clope entre mes fines lèvres. Si elle voulait parler, elle parlerait n’est ce pas ? Je n’etais pas femme à faire le premier pas. Du moins ce soir je ne l’etais pas. Nous n’etions pas dans un élément connu pour moi. Moi c’etait les bars, l’alcool, les filles facile… Je me tais, j’en dis trop je crois la … ?


• • • •

I'm looking for a way to calm these voices in my head. With all this mad confusion I don't wanna leave this bed... I'm on the run... I'm on the run again. And I don't know which way is left... And there's no point in not being right... So I'll hold my breath till the morning... Till I see the light.


Fiche'Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
You are Bleeding!

•• Messages Postés : 4
•• Date d'inscription : 14/02/2011
•• Votre Profession : Photographe.
•• Humeur : Nostalgeek'


Between Heaven & Hell
•• Disponibilité RP: A REMPLIR!!!!!
•• The children of a lesser God:

MessageSujet: Re: ▬ Je me livre en Aveugle au destin qui m'entraine ;; Aliénor    Sam 19 Fév - 20:29

Car on croit toujours aux doux mots d'amour quand ils sont dits avec les yeux.

Je marche un peu. Je bouscule quelques enfants. Je ne m'excuse meme pas. Je marche vite. Je ne m'arrete pas non plus. Ni meme ne me retourne. C'est pas mon role d'etre gentille de toute façon. Oh non je suis une méchante vous le savez bien... Je ne suis pas... Une fille bien. C'est le leitmotiv de mes journées. Ou plutot de mes nuits. Je marche un peu. La nuit est la. Elle m'encercle. Je crois que je perds un peu la tete. Je crois que je suis mal. Je suis... Juste un peu pas bien. C'est comme ça. Ca va passer... Je crois. Tant pis si ça passe pas. Ca ne fait rien. Après tout... Qu'importait. Je reste blasée, sans volonté. Je ne sais plus trop ce que c'est la volonté. Je crois que... J'ai un peu oublié. Tant pis. Qu'est-ce que j'ai fait de ces années... J'ai rien fait. C'est ... Consternant. J'ai presque trente ans. Mais je ne vieillierai plus maintenant. C'est triste... C'est la vie. La mort. C'est la vie de vampire. C'est pas grave au fond. Je m'egare un peu je crois.

Quelques metres plus loin il y a... Je n'arrive pas bien à voir ce que c'est. C'ets une silhouette brune. Plutot féminine. Mais il y a de la fumée qui a l'air de sortir de sa bouche. Alors je ne sais plus. D'habitude ce sont les hommes qui font ça . Peut etre pas. Je m'approche un rien. Non ça se confirme, c'est une femme. La ruelle est sombre et je ne vois pas les traits. Je ne perçois que la fumée. Je la sens surtout. Ca ne m’incommode pas. Je m'avance toujours, un peu méfiante. Mais au fond, je n'ai pas à l'etre. C'est plutot elle qui devrait. Parce que... Je suis un peu une méchante fille. Et je ne suis pas humaine. Elle non plus.... Peut etre ? Peut etre que si. Je ne sais pas. L'obscurité me dupe un peu.

« Bonsoir... »

En fin de compte j'ouvre le bec. La bouche pardon. Et je marmone quelques mots. Un seul à vrai dire. Je ne suis pas loquace. Je ne l'ai jamais été. Et ça ne changera pas ça. Je m'approche encore, à pas de loup. Oui comme le méchant loup que j'étais. Nous étions seules dans la ruelle. Peut etre que j'avais faim... Je sais plus trop. Son sang m'attirait un peu, comme n'importe quel sang m'attirait. J'aurais bien aimé savoir quel gout ça a. Mais ça ne se fait pas voyons. Aliénor tu es plus civilisée que ça. Non... Pas tant que ça en fait.

Et la, sur le coup, peut etre que j'avais envie de parler. Peut etre que j'avais envie de démarrer une conversation... Après tout, un bonsoir, on y répond ou on y répond pas. Si elle y répond... Je parlerai. Sinon... Je la mangerai.

Non ... Je l'ai dit ce n'est pas correct. Mais j'ai un peu faim tout de meme. Tant pis... Je me priverai. Ce sera ceinture ce soir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ Que sais tu du malheur d'aimer...?

avatar

Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
You are Bleeding!

•• Messages Postés : 347
•• Date d'inscription : 04/02/2011
•• Age : 30
•• Localisation : Partout & nulle part à la fois.
•• Votre Profession : Ecrivain' && Porte Parole du Conseil'
•• Humeur : Melancholique'


Between Heaven & Hell
•• Disponibilité RP: Closed
•• The children of a lesser God:

MessageSujet: Re: ▬ Je me livre en Aveugle au destin qui m'entraine ;; Aliénor    Dim 20 Fév - 13:00

Et quand il croit ouvrir ses bras, son ombre est celle d’une croix.

C’est l’effet que ça fait la solitude… Ca fait du bien par où ça passe , peut être bien que ça fait mal. Allez Luka reagit bordel, je suis une femme, une jeune femme. Saine d’esprit. Non. Je ne suis pas saine d’esprit, preuves en sont ces quelques voix qui s’affrontent dans ma tete, je suis plusieurs je crois. Deja en tout cas… Je suis bizarre… Je suis suicidaire je crois. En tout cas dépressive. Je ne suis pas non plus quelqu’un de bien et ça… Il faudra bien s’y faire. J’aime jouer avec le feu. Et je… Qu’importe ce soir… ? Qu’importe tout ça, je tire quelques bouffées sur ma clope avant qu’elle ne finisse écrasée à mes pieds. Je l’ai déjà dis je crois. Peut être que je pense trop. Déjà une nouvelle clope s’était glissée entre mes lèvres. Levres fatiguée par tant de papier… Un peu brisées , blessée, un rien déchirée aussi… J’avais tendance à les mordre ce n’etait pas bien n’est ce pas ? Je m’en fichais. Qu’est ce que je faisais de bien a part mon boulot en fait ? Pour essayer de faire en sorte que les vampires et les humains vivent en harmonie … Pour essayer de faire que… Je ne sais pas ? Ca n’avait pas d’interet tout ça. La vie n’avait pas d’interet. J’etais mélancolique ce soir. J’aurais tout donné, l’argent, la célébrité, le progrès, pour revenir en arriere, pour ne jamais mettre un pieds à Londres, pour avoir encore des bras forts dans les quels me refugier alors que la nuit tombe. Mais ce n’etait pas possible, ce n’etait pas le cas. Je tirais énergiquement sur ma clope, comme si les secondes de vie s’echapperaient plus vite en faisant ainsi. Et je soupirais un rien.

D’un léger soupir qui se transforma en sourire, alors que la jeune femme s’approcha de moi. Bon, réflexion faite, elle n’etait pas si jeune, mais elle était… Belle. A couper le souffle en fait. Je dirais meme a couper le souffle d’un vampire, mais c’etait un humour à la con, et je n’etais qu’une humaine. Je souriais un peu, en regardant un peu plus en détail. Okay. Ca ne se faisait pas de regarder, mais elle avait l’air un peu perdue, comme habillée à la va vite, les cheveux en désordres. Pourtant je la trouvais belle. C’était comme tomber face à face avec un fantasme… Je crois. Mais je restais calme, je ne savais pas vraiment si j’avais envie de parler ou pas. Je ne savais pas vraiment ce qu’elle me voulait. Peut être qu’elle était comme les autres, comme ces gens qui voulaient attenter à ma vie a cause du boulot que je faisais. Peut être qu’elle était une vampire qui voulait s’abreuver de ce sang vital qui coulait dans mes veines. Peut être que… Non je n’en savais rien, et je me demandais au fond pourquoi j’avais envie de savoir… ? Elle parla. Bonsoir. Ce n’etait pas grand chose. C’etait déjà beaucoup. Peut être que oui… Peut être que j’avais envie de parler oui… Besoin de parler. Et quoi de mieux au fond que de parler avec une inconnue. Quoi de mieux que… ? N’est ce pas ? Je lui lançais un maigre sourire. Je ne savais pas vraiment faire. Les sourires je veux dire. Je n’avais plus l’habitude depuis longtemps. C’etait… Blasant d’être moi.

« Bonsoir. »

Serrant un rien le paquet de LS dans ma poche, je le sortais soudain et lui tendait en faisant une moue de cocker ecrasé. Je ne savais pas nouer les conversations, je ne savais pas quoi dire à une inconnue… Oh regardez la lune brille ! N’etait pas un excellent moyen de commencer à parler je crois… Enfin, j’avais quelques doutes à ce sujet du moins, alors je lui tendais mon paquet de clopes froissé en souriant un peu.

« Vous en voulez une ? »

Et je me fendais d’un nouveau léger sourire, avant de baisser le regard. Je n’avais peut être pas le droit de la regarder. Qu’est ce qu’elle me voulait… ? Qu’est ce que… ? Je n’etais pas douée pour faire les premiers pas.

« Les Ruelles comme ça sont dangereuses la nuit… »

Je crois … Et je me giflais intérieurement, mais qu’est ce qu’il m’avait pris de sortir une absurdité pareille… ? J’etais vraiment… trop conne je crois.





• • • •

I'm looking for a way to calm these voices in my head. With all this mad confusion I don't wanna leave this bed... I'm on the run... I'm on the run again. And I don't know which way is left... And there's no point in not being right... So I'll hold my breath till the morning... Till I see the light.


Fiche'Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
Contenu sponsorisé
You are Bleeding!



MessageSujet: Re: ▬ Je me livre en Aveugle au destin qui m'entraine ;; Aliénor    

Revenir en haut Aller en bas
 

▬ Je me livre en Aveugle au destin qui m'entraine ;; Aliénor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• • • The Age of Man is Over • • • :: → Londres Terrestre :: • London's Sightseeings :: Oxford Street & Regent Street-
Sauter vers: