AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Late at Night | ft. Valcan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Girl You Gotta Be • What Tomorrow Needs

avatar

Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
You are Bleeding!

•• Messages Postés : 576
•• Date d'inscription : 04/02/2011
•• Localisation : Londres
•• Votre Profession : Journaliste / Membre Honoraire du Conseil AJE
•• Humeur : Impassible


Between Heaven & Hell
•• Disponibilité RP: Open
•• The children of a lesser God:

MessageSujet: Late at Night | ft. Valcan   Dim 13 Mar - 9:01



LATE AT NIGHT
introducing Valcan Valentino & Evey Coleman

Well, Well, Well. C'était pas une chose que j'aimais revivre, à laquelle j'aimais penser. Et pourtant, je ne savais pas d'où me venait cette envie. Depuis peu … j'ai comment dire. Quelque chose qui me trotte dans la tête. C'est assez … déroutant. Et même dérangeant quand on y réfléchit bien. Mais … ça fait un moment que … je le connais, et … j'ai du mal à m'y faire, comment me dire que je … l'aime. Voilà c'est sorti. Non, non ce n'est pas du tout ce que vous pensez. Et non … ce n'est pas Jake. Déception n'est ce pas? Pour moi aussi au début, et puis … ah c'est vraiment pas simple. Je … suis à l'aise avec Jake, il est vraiment, une bouffée d'oxygène, grace à lui j'ai pu revivre. Et je sais qu'il me suit, moi, mes décisions, voilà pourquoi je me sens encore plus coupable. Mais Valcan. Oui je ne vous l'avait pas encore dit. L'objet de mon attention, mais de mon trouble également – comme vous avez pu le constater – n'est autre que Valcan Valentino. Pourquoi? Comment? Hé attention pas toutes les questions en même temps. Mais bon, je ne saurais pas vraiment répondre. Comme mon père m'a toujours répété … l'amour ça ne se commande pas. Donc … Dieu que c'est compliqué.

Il est tard, très tard. Je me relève dans le lit et regarde le réveil. Oui très tard en effet. 5H du matin. Je soupire. En plus, il semblerait que j'ai faim. Je levais les yeux au ciel et après avoir déposé un baiser sur la joue de Jake je sors du lit et enfile une sortie de bain épaisse et agréable. Mais il n'y a malheureusement plus de sang au frigo. Soupirant à nouveau je regarde par la fenêtre. Il va falloir que je sorte. C'est désolant. Et une certaine tristesse m'habite. M'adossant à la vitre glacé de la baie vitrée, je passais ma main dans mes cheveux. J'avais encore du mal à trouver le sommeil. Et la transformation n'avait pas aidé. Pas depuis … non j'avais du mal à dormir et quand j'y arrivais enfin mon sommeil était troublé par des cauchemars. Mais une douleur lancinante me taillait le ventre, je fronçais les sourcils et décidais de me lever. Oui il fallait que je sorte, j'en avait besoin. Dans mes entrailles, mon corps demandait ce liquide vital à présent. Je trouverai bien une boutique Blood Premium ouverte à cette heure. C'est comme le 18h des vampires.

A pas de chats je retournais dans la chambre en prenant soin de ne pas réveiller Jake. Je passais un simple pantalon de jogging et un débardeur de sport. Pas besoin de faire la coquette quand on sort, surtout pas quand on sort uniquement pour pouvoir se nourrir. Je ne rencontrerai pas le prince charmant dehors. Non le prince charmant était à moitié nu allongé dans mes draps. Je souris puis après mettre un sweat à capuche je pris mon sac et sortit dans la rue. L'air frais qui me balayait le visage était si agréable. Je descendis dans le métro, il y avait pas mal de monde aussi je rabattait ma capuche au dessus de mes yeux. Je descendait à l'arrêt central. Devant le bâtiment d'AJE. Et il était là. Le dernier kiosque de Blood Premium, ouvert comme je l'espérait. Rapidement je m'en approchais et après avoir pris mon gobelet de O positif tiède, je pris le journal sous le bras et allais m'asseoir sur un banc. Je retirais la capuche afin de pouvoir lire. C'était un journal pour humains, qui les appelaient à combattre ceux de mon espèce. Un sourire en coin apparût sur mon visage et j'émis un léger sifflement de dégout. Des monstres, voilà comment ils nous voyaient. Et pour certains … ça n'était pas faux!

• • • •
underco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Vilain Admin Super Sexy ♠

avatar

Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
You are Bleeding!

•• Messages Postés : 88
•• Date d'inscription : 04/02/2011
•• Localisation : Everywhere
•• Votre Profession : Tueur à gage / Chasseur de primes (ex Soldat de l'Unité des Forces Spéciales Américaines).
•• Humeur : Sombre


MessageSujet: Re: Late at Night | ft. Valcan   Lun 11 Avr - 23:47

Longue, voilà comment avait été la nuit pour moi. Chiante ? Pas forcément, mais longue ça oui, certainement ! Je n'avais qu'une envie, me coucher et pourtant impossible de dormir ce matin là. Gênant lorsque ça fait plus de 24h que l'on n'a pas fermé l'oeil. Pourquoi ? Bonne question, de salles cauchemars je dirais, les souvenirs qu'il ne fallait pas revenant de manière incompréhensible comme des flashs te traversant la tête comme une balle pour te sortir du sommeil en sueur. Ouai en gros, voilà à quoi ressemblaient mes journées. Bah oui mes journées ! J'étais vampire et donc ne vivais que la nuit ce qui me parait logique. Je ne comprend d'ailleurs toujours pas ceux qui tentent de garder un semblant d'humanité en tentant de continuer à veiller le jour. Je trouve ça tellement débile étant donné que le soleil leur est mortel et que donc, ils se doivent de rester enfermés. Ce n'est pas une vie, enfin en même temps, être vampire est une histoire de mort après tout, une histoire que j'aurais aimé combattre si je l'avais pu... Pff et voilà ça recommence ! J'aime vraiment pas repenser à ça, à elle... Pourquoi a t-elle fait ça ? Elle aurait juste dû me laisser mourir, après tout, je le méritais non ? Et non, elle l'a fait...

C'est pas comme si je lui en voulais, je sais pas c'est différent... Au début ouai, là je dois avouer que je lui en voulais un max mais avec le temps, ce sentiment est venu à s'estomper en échange d'un sentiment de manque. Elle me manque et là je le dis, je m'en veux à moi de ne pas avoir su agir. À croire que c'était prévu, comme pour ma mère, ce devait être le prix à payer pour ce que j'avais fais. Je n'y peux rien pourtant, je suis ainsi et le monde ne le changera pas, non il me rendra que plus furieux encore ! Et le cette terre le sait elle, ils le paieront tous... Ils m'ont retirés tout ce que j'avais, c'est donc leur vie que moi je prend plaisir à prendre maintenant et c'est avec un sadisme que certains qualifierait d'effroyable. Mais vous savez quoi ? Je les emmerdes tous !

Voilà ma pensée du moment en cette fin de nuit pourtant si calme malgré mon humeur de feu. Je revenais d'une chasse mouvementé qui finalement s'était bien terminée, du moins pour moi en tout cas ! Point positif, j'allais empocher mon chèque d'ici la fin de la journée quand mon client allait ouvrir sa messagerie de téléphone suivit des clichés du massacre sur le serveur de la police qui n'allait surement pas tarder à trouver mon oeuvre d'art. Oui, moi personnellement je préférais appeler ça comme ça, une oeuvre d'art, après tout j'étais un artiste de la mort ! Et ce nom, ce n'était pas moi qui l'avais trouvé, mais mon renom à travers le monde qui l'avait pondu. Donc bon, je ne pouvais prendre ça que comme un compliment après tout, pourquoi en penser autrement... Mais bon, mon problème pour l'instant restait le même ! Je n'arrivais pas à trouver le sommeil et c'est donc après être passé cher moi que je me suis décider à descendre en ville me promener et boire un coup. C'est dans un kiosque de Blood Premium encore ouvert que je finis par trouver de quoi me détendre un peu. Bah oui un bon gobelet de sang vous vous attendiez à quoi ?.. Je continuais à marcher le regard pensif quand je vis assise sur un banc non loin de moi surement l'une des seules personnes en ce monde à qui je portais une réelle attention, Evey Coleman...

Je ne saurais pas vous expliquer pourquoi j'avais constamment cette sensation bizarre quand je l'a voyais. Un sentiment étrange, mais peut-être était-ce dû au fait que j'étais inconsciemment attaché à elle depuis qu'elle était la seule réel attache qu'il me restait de mon passé, ouai même le dire m'écorchait la bouche car moi, attacher à quelqu'un ? Tss... Non je n'en avais pas envi, je n'en avais plus l'envie, plus depuis que j'avais perdu la dernière personne qui croyait en moi... Et pourtant... Arf c'est dans un soupire que je sorti de mes pensées alors que je continuais à la fixer sans qu'elle ne m'est encore vu. Je finis par daigner m'en rapprocher en reprenant cet air typiquement miens, du mec zen et in-intéressé de quoi que ce soit alors que je m'approchais de son banc pour me pencher silencieusement à côté d'elle qui semblait lire le journal. Elle était bien prise dans sa lecture qui ne semblait pas l'emballer pourtant, c'est donc d'une voie douce, limite d'un chuchotement que je la salua d'un sourire en coin :

- Alors on veille tard ce soir à ce que je vois... Un vampire qui lit le journal des humains, serait-on nostalgique Miss Coleman ?

• • • •
Valcan Valentino
...Croyez vous que l'on peut perdre toute humanité ?...

--- I've lost everything, She left because of them, I hate you all ---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Girl You Gotta Be • What Tomorrow Needs

avatar

Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
You are Bleeding!

•• Messages Postés : 576
•• Date d'inscription : 04/02/2011
•• Localisation : Londres
•• Votre Profession : Journaliste / Membre Honoraire du Conseil AJE
•• Humeur : Impassible


Between Heaven & Hell
•• Disponibilité RP: Open
•• The children of a lesser God:

MessageSujet: Re: Late at Night | ft. Valcan   Mar 12 Avr - 17:45

Lire les journaux. Voilà une occupation que j'aimais beaucoup. Que ça soit de la presse vampire ou humaine. Tout les points de vue sur une question m'intéressaient. Et puis bon maintenant que j'étais redevenue journaliste. Voir où en est la concurrence. C'est plutôt pratique. Alors que j'étais plongée dans ma lecture. Qui me procurait il faut bien l'avouer un certain dégout, je n'avais même pas entendu une personne arriver derrière moi. Pas très malin en tout cas. J'aurais du le sentir, cette présence derrière moi. Et surtout la sienne. Moi qui ne pensais presque qu'a lui ces derniers temps. Moi qui me sentais coupable de ne pense presque qu'a lui ces derniers temps. Mais non je n'avais rien senti plongée dans ma lecture. Voilà pourquoi il me fit sursauter. Je tournais la tête et fus extrêmement surprise de le voir devant moi. Je ne m'attendais vraiment pas à ça. Surtout que j'avais plus ou moins eu l'impression qu'il n'étais pas vraiment heureux de me voir en général. Mais que dire, il était là, et je ne pouvait pas ne rien dire. Comme ce que je faisais maintenant. Il fallait absolument que je dise quelque chose. Ouvrir la bouche. Dire un mot, rien qu'un mot. Nostalgique à lire un journal d'humain. Hm pas vraiment non. Je haussais la tête et me décalais un peu sur le banc au cas ou il voudrait s'asseoir. Mais sans pour autant l'inviter réellement à s'asseoir. Tout d'un coup je baissais mes yeux sur mes habits. Oui je ne rencontrerai pas le prince charmant. Mais je ne m'attendais pas non plus à tomber sur lui. Et avec tout ça je n'avais encore rien dit. Il allait se demande si je n'avais pas perdu ma langue au bout d'un moment si je ne disais rien dans les deux prochaines minutes. Ça devenait un peu grave là. Je levais les yeux vers lui? Je n'en revenait pas. Je me sentais gênée d'être habillée ainsi alors que j'avais l'homme parfait à la maison. Je me sentais gênée qu'il me voit ainsi alors que j'étais comblée. J'étais impossible. C'était pas croyable. Pourquoi est ce qu'il arrivait autant à me rendre confuse!?

Et je n'avais toujours pas ouvert la bouche. Je triturais maintenant mon journal à la recherche d'une chose à dire. De préférence un minimum sensée. On ne demandera pas de philosophie non plus mais pas de phrase de beauf quand même. Ah elle est belle la leader des Vampires tiens. Vampire originelle. Bien sûr, aussi douée qu'une collégienne devant celui dont elle est amoureuse. Mais je n'étais pas amoureuse de lui. Ou alors est ce que je l'étais. Je ne savais pas, je ne savais plus. Mais ce que je savais en revanche c'est que cette période sans parler allait entrer dans les annales du livre des records si ça continuait. J'ouvris la bouche. Mais la refermait. Bon il y avait tout de même un petit peu de progrès?

« Hm oui. Pas réussi à dormir. » dis – je ENFIN! Il était temps quand même. « Non pas vraiment. J'aime rester au courant de ce qui se dit de nous. » je le regardais en souriant. « Mais je vois que toi aussi tu es encore debout! »

• • • •
underco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Vilain Admin Super Sexy ♠

avatar

Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
You are Bleeding!

•• Messages Postés : 88
•• Date d'inscription : 04/02/2011
•• Localisation : Everywhere
•• Votre Profession : Tueur à gage / Chasseur de primes (ex Soldat de l'Unité des Forces Spéciales Américaines).
•• Humeur : Sombre


MessageSujet: Re: Late at Night | ft. Valcan   Dim 24 Avr - 2:10

Elle semblait être de sortie furtive ce matin, à croire que s'était sur un coup de tête qu'elle s'était pointée là, à en jugé par sa tenue qui même si elle était moins clinquante que d'ordinaire, lui gardait toujours ce corps si sexy. Ouai... Peut importe la situation, cette femme restait à croquer c'est un point qui me captivait beaucoup chez elle d'ailleurs, allez savoir pourquoi... Ça y est voilà que je parlais de mordre maintenant, il était plus que temps que je boive mon mon verre avant de penser à plus de sang encore, car je ne pouvais pas le nier, moi qui ne voulait pas être de ce bord il fut un temps était maintenant très à l'aise ainsi, pire encore, à présent.. J'aimais ça ! C'est donc en la fixant, buvant une gorger en attendant sa réponse que je l'admirais de ce regard qui me caractérisait temps. Elle semblait être ailleurs et ne pas savoir trouver ses mots à en juger par le temps qu'elle mettait à répondre, mais elle finie enfin par se réveiller et me sortir en souriant :

« Hm oui. Pas réussi à dormir. Non pas vraiment. J'aime rester au courant de ce qui se dit de nous. Mais je vois que toi aussi tu es encore debout! »

Ah je me sentais moins seul maintenant qu'elle venait de me confier son manque de sommeil, c'est d'un sourire que je lui répondis à mon tour en m'asseyant à côté d'elle :

- Et bien ça nous fait une même raison de trainer dans le coin, je n'arrive pas à dormir non plus ! Et t'as raison, ma question était un peu stupide, journaliste que tu es, il est donc normal que tu garde un oeil attentif à tout ce qu'il se passe, que ce soit dans notre camp ou dans le leur... D'ailleurs, t'en pense quoi ? Moi perso, je trouve tout ça complètement ridicule mais bon, la vie est faite ainsi !

Oui je sais, je n'avais pas un point de vue très positif sur tout ça mais après tout, c'était moi ! Il ne fallait pas espéré mieux de ma part, ça aurait été stupide. Mais une chose était sur, la croiser là au fond me faisait plaisir, ouai, la matinée n'était pas si mauvaise que ça.

• • • •
Valcan Valentino
...Croyez vous que l'on peut perdre toute humanité ?...

--- I've lost everything, She left because of them, I hate you all ---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Girl You Gotta Be • What Tomorrow Needs

avatar

Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
You are Bleeding!

•• Messages Postés : 576
•• Date d'inscription : 04/02/2011
•• Localisation : Londres
•• Votre Profession : Journaliste / Membre Honoraire du Conseil AJE
•• Humeur : Impassible


Between Heaven & Hell
•• Disponibilité RP: Open
•• The children of a lesser God:

MessageSujet: Re: Late at Night | ft. Valcan   Dim 24 Avr - 2:50

Distraite et absente? Oui un peu. En sa présence oui. Toujours. Mais c'était comme ça. Je ne savais pas pourquoi. Il … non je ne pouvais pas mettre de mots là dessus. C'était trop … étrange. Notre lien était trop étrange. J'avais cette attirance pour lui. Et pourtant je savais bien que je ne pourrais pas. Que je ne devrais pas. Mais justement savoir cela rendait la chose encore plus … Ah … Valcan … Pourquoi est tu si … toi … ? J'étais perdue, j'étais maudite. Et je savais que c'était loin d'être réciproque. Ça ne pouvais pas être réciproque. Même sans parler de Jake. C'était IMPOSSIBLE. Je soupirais intérieurement et souris en l'entendant déclarer qu'il était soulagé de ne pas être le seul à ne pas pouvoir dormir.

« Bien assieds toi un peu si tu veux alors. » dis-je en posant ma main à mes côtés pour l'inviter à me rejoindre. Je me sentais un peu nulle. Et surtout très mal habillée. Ah si j'avais su. …

J'avais raison? Oh pas vraiment. Tout le monde ne voulait pas forcément savoir ce qui se disait. Surtout pas parmi les vampires. Pas les vampires d'AJE. Je haussais les épaules.

« La Presse est un outil très puissant qu'il est mieux de pouvoir suivre le plus possible. Il reflète la voix du peuple. » je baissais les yeux vers le journal « Et ce peuple n'est pas content il semblerait. »

Ce que moi j'en pensais … plein de choses et pas que du positif. Un peu comme lui apparemment. « Oui aussi. Les humains ont une mémoire sélective. Ce qu'aucun d'entre eux n'a jamais pensé c'est que … si nous n'avions pas été là. Nous le petit nombre de vampires créateurs d'AJE. Les Vampires Rebelles auraient pris possession de la ville en entier. Et il n'y en aurait plus du tout d'humain. C'est facile de nous faire passer pour des monstres. Mais ils ont bien été content que l'on fasse quelque chose. Que l'on punisse ces vampires. Et maintenant c'est nous les méchants de l'histoire … » c'était une des choses que je trouvais particulièrement injuste. Nous n'étions loin s'en faut le meilleur système de gouvernement qu'il soit. Mais nous travaillons main dans la main avec des représentant humains. Le conseil est constitué a moitié d'humain et de vampires. Nos décisions sont communiquées. Je soupirais. « Mais on n'a pas le choix que de l'accepter. Ils ont le doit de s'exprimer, je suis la première à le dire. » je haussais les épaules et jetais le journal dans la poubelle non loin de là. « Même si je n'approuve pas ce qu'ils disent. Je pense qu'on ne sera jamais bien vus. On ne sera jamais assez bien. ». Je posais mes deux mains sur mon gobelet encore chaud et lentement lapais une puis deux gorgées de ce doux nectar. A parler de politique j'avais presque oublié la gêne que me procurait cette proximité avec lui. Son regard me gênait, il était ambigu. Je n'arrivais pas lire ce qu'il voulait dire. Ce qu'il pensait … et ça me perturbais parce que moi la seule chose à laquelle je pensais c'était … non STOP là.

Oui inspirée de RP moi ce soir Very Happy

• • • •
underco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Vilain Admin Super Sexy ♠

avatar

Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
You are Bleeding!

•• Messages Postés : 88
•• Date d'inscription : 04/02/2011
•• Localisation : Everywhere
•• Votre Profession : Tueur à gage / Chasseur de primes (ex Soldat de l'Unité des Forces Spéciales Américaines).
•• Humeur : Sombre


MessageSujet: Re: Late at Night | ft. Valcan   Dim 24 Avr - 3:17

(moi j'étais pas motivé lol mais là ça y est réveillé)

Suite à ma réflexion elle sembla soudain moins gênée de ma présence et se mise même à me raconter le fond de sa pensée, ce qui pour une fois m'intéressais. Et oui, ce genre de discours sortant de la bouche d'un ou d'une autre m'aurait totalement désintéressé voir endormi mais elle non... Pourquoi ? Je ne sais pas, cette femme me captivait tout simplement allez comprendre, le pire c'est que ce ne fut pas toujours le cas, loin de là et maintenant, oui, je ne la voyait plus du tout de la même façon et c'était bien la seule femme ici bas vers laquelle je portais ce regard si unique et ça je l'avoue, je déstabilise assez même si ça ne se voit pas. Je l'écoutais donc me raconter son opinion alors qu'elle balançait son journal à la poubelle :

« La Presse est un outil très puissant qu'il est mieux de pouvoir suivre le plus possible. Il reflète la voix du peuple. Et ce peuple n'est pas content il semblerait. Oui aussi. Les humains ont une mémoire sélective. Ce qu'aucun d'entre eux n'a jamais pensé c'est que … si nous n'avions pas été là. Nous le petit nombre de vampires créateurs d'AJE. Les Vampires Rebelles auraient pris possession de la ville en entier. Et il n'y en aurait plus du tout d'humain. C'est facile de nous faire passer pour des monstres. Mais ils ont bien été content que l'on fasse quelque chose. Que l'on punisse ces vampires. Et maintenant c'est nous les méchants de l'histoire … Mais on n'a pas le choix que de l'accepter. Ils ont le doit de s'exprimer, je suis la première à le dire. Même si je n'approuve pas ce qu'ils disent. Je pense qu'on ne sera jamais bien vus. On ne sera jamais assez bien. »

Quel débat et pourtant elle avait tellement raison... Ces humains, ses pauvres mortels ne trouvaient que le moyen de se plaindre et ce peut importe ce qu'on pouvait leur apporter. L'égoïsme de l'humanité, ah... Ça me rappelait bien des souvenirs tout ça, quand j'y pense j'étais comme eux, du moins avant et encore, non.. Même à l'époque j'étais déjà bien spécial, à croire que j'étais destiné à être à part, unique, différent... Enfin bref, je sortis de ces pensées plus que déprimantes pour la regarder boire son gobelet. Même sa façon de boire donnait envi c'est pour dire ! Cette fille était juste... Hum hum, passons, je revins à la conversation en buvant moi aussi quelques gorgées pour enchainer d'un ton léger tout en regardant au loin autour de nous :

- L'humain est con mais le vampire n'est pas mieux, voilà ce que j'en pense. Pour ma part, les vampires sont la punition que méritait l'humanité... On avait besoin de se prendre ce genre de retour, de claque dans la gueule pour comprendre notre connerie. Maintenant ils viennent pleurnicher car ça s'est retourné contre eux et bien tant pis qu'ils aille tous au diable. On cherche des solutions mais il ne faut pas rêver Evey... L'AJE ne sont là que pour vendre du rêve, de la fiction rien de plus ! Ce n'est qu'une utopie car tout est déjà foutu depuis longtemps. Vous ne pouvez pas combler les demandes et espérances de tous, il est déjà trop tard pour ça... L'humanité va disparaitre et nous avec un point c'est tout. Et personnellement je ne trouve pas ça plus mal, c'est tout ce qu'on mérite ! Sainte mère notre Terre adoré tiens enfin sa vengeance... Gloire à toi ma grosse !

Oui vive le discours de démotivé mais en même temps c'était en quoi je croyais fermement. Pour moi c'était ainsi et pas autrement et pourtant, je n'appréhendais pas, je restais zen, j'attendais notre heure paisiblement et vous savez pourquoi ? Parce que je trouvais bien ça comme ça... Au fond de moi, j'avais hâte que toute cette merde se finisse, car vivre ainsi éternellement n'était pas possible pour moi, non et c'est bien pour ça que je vivais une vie si dangereuse car à mon gout, c'est la seule façon de me sentir encore vivant... C'est en restant un instant en silence ainsi, que je finis par prendre une grande inspiration et reprendre en tournant mon regard de nouveau sur la beauté fatal qui siégeait près de moi :

- Et sinon, ça te dis de venir à la maison ? J'dis ça parce que le jours ce vicieux risque de nous surprendre le coquin et les coups de soleils très peu pour moi ! Enfin si tu n'as rien à faire ou qui t'attends autre part bien sûre...

Oui c'était du typiquement moi ! Ou l'art et la manière de changer de conversation comme de chemise mais il ne fallait pas chercher, j'étais comme ça et au fond, il était vrai que le jour allait se lever et que je ressentais l'envi et le besoin soudain de continuer cette conversation dans un lieu bien plus privé et surtout chez moi !

• • • •
Valcan Valentino
...Croyez vous que l'on peut perdre toute humanité ?...

--- I've lost everything, She left because of them, I hate you all ---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Girl You Gotta Be • What Tomorrow Needs

avatar

Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
You are Bleeding!

•• Messages Postés : 576
•• Date d'inscription : 04/02/2011
•• Localisation : Londres
•• Votre Profession : Journaliste / Membre Honoraire du Conseil AJE
•• Humeur : Impassible


Between Heaven & Hell
•• Disponibilité RP: Open
•• The children of a lesser God:

MessageSujet: Re: Late at Night | ft. Valcan   Dim 24 Avr - 4:19

Tout compte fait il n'était pas tout à fait du même avis que moi. Mais je n'avais rien contre les gens qui n'étaient pas d'accord avec moi. Et certainement je n'avais rien du tout contre lui. Qu'est ce que je pouvais bien avoir contre lui? Mon discours était clair, et précis. Déformation professionnelle certainement, j'aimais justifier mes pensées et mes propos. Ça pouvait très bien être énervant parfois. Je le concevais très bien. Mais j'étais comme ça. De manière générale, on m'accepte comme je suis ou on passe son chemin. Je vis la lueur de compréhension dans ses yeux alors que je parlais et honnêteté donc il faisait preuve dans ses propres paroles était agréable. Je parlais avec un semblable. Quelqu'un qui -certes n'a pas la même vision des choses que moi- sait s'exprimer. Je hochais de la tête.

« Oui, il ne faut pas oublier que nous étions des humains il n'y a pas si longtemps que ça. Je veux dire. Nous les vampires de maintenant. On n'est pas dans un livre d'Anne Rice ou Bram Stoker. On a une âme. On était humain, on n'est pas né vampires comme ça. Alors on est mauvais. On est con comme tu le dis. Je suis d'accord quand tu dis que nous sommes la punition méritée de l'humanité. Mais je ne pense pas qu'AJE veuille vendre du rêve. Pour avoir moi même été à leur tête pendant plusieurs années, nous restons terre à terre. Et on essaye de faire avec ce qu'il reste. »

Son constat n'était pas nécessairement faux, mais j'avais quand même de l'espoir. C'était bien ironique. Il a fallu que j'attende de devenir vampire pour retrouver l'espoir en la vie. Plus ironique … tu meurs. Mais c'était vrai. Si l'homme détruit l'homme, un beau jour le vampire détruira le vampire. Et c'est déjà plus ou moins ce qui est en marche. Nous courions tous à notre perte. « Tu as certainement raison. Mais je pense, du moins je l'espère qu'il pourrait être possible de rendre cette finalité plus acceptable pour tous. ». Je soupirais. « Je devrais certainement abandonner l'idée de plaire à tout le monde. De pouvoir trouver une solution qui aille pour tous. » hochant la tête en signe de fatalité je le regardais dans les yeux. Voilà bien longtemps que je n'avais pas eu ce genre de discussion en dehors du boulot. Et je ne me serait pas spécialement attendue à ce que ça soit avec lui. Mais je ne rêvais pas. Il était bel et bien là à côté de moi.

Le silence se fit quelques instant et je continuais à boire mon gobelet. Je regardais en face de moi la nuit allait bientôt s'achever et déjà quelques commerçants commençaient à ouvrir leurs boutique. De temps à autre je regardais de côté pour l'observer. Est ce qu'il me voyait? Est ce qu'il l'avait remarqué. Je ne savais pas, je pouvais être aussi discrète qu'un chat et parfois comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Et là. Impossible de savoir quel animal j'étais.

Sa demande me surpris. A croire qu'il me surprenais beaucoup. Mais il avait raison. Je souris doucement en hochant positivement de la tête. « Pourquoi pas oui. Je n'arriverai pas a dormir de toutes manières je pense. Et Jake va aller travailler dans peu de temps. » prononcer son nom en sa présence me faisait bizarre. Il savait bien sûr que j'étais en couple. Mais j'étais surement parano. Il n'y avait aucune raison à ce qu'il s'intéresse à moi. « On peut y aller si tu veux. J'ai tout mon temps. » je finis le gobelet en deux bonnes gorgées et me léchais doucement le sang qui restais sur mes lèvres avant de laisser le gobelet lui aussi échoir dans la poubelle. Me frottant les mains je me relevais doucement puis fis passer mes cheveux derrière mes épaules je me retournais vers lui toute sourire. « LA Bronzette c'est plus vraiment mon truc ces derniers temps » dis-je d'un ton rieur.

Héhé Very Happy

• • • •
underco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Vilain Admin Super Sexy ♠

avatar

Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
You are Bleeding!

•• Messages Postés : 88
•• Date d'inscription : 04/02/2011
•• Localisation : Everywhere
•• Votre Profession : Tueur à gage / Chasseur de primes (ex Soldat de l'Unité des Forces Spéciales Américaines).
•• Humeur : Sombre


MessageSujet: Re: Late at Night | ft. Valcan   Dim 24 Avr - 4:44

Malgré que mon avis diverge du sien elle semblait contente que je lui partage. En même temps autant être honnête, que cela attaque sensiblement son ancienne vie ou non, c'était un fait c'est tout et je me comprenais dans mes propos c'était le principale à mes yeux. Elle préféra néanmoins me faire des précisions qui au fond n'étaient pas totalement fausses... L'AJE était là pour agir au mieux mais à quel prix ? Même pour bien faire il fallait utiliser des méthodes qui au font étaient malsaines. Mais que faire d'autre ? Il n'y avait plus rien justement, ultime solution jusqu'à ce que l'homme ne disparaisse totalement de la circulation car les morsures elles continueront quoi qu'il arrive, sang fournit ou non c'est ainsi. L'instinct en veut toujours plus, du vrai, du pure et du frais, voilà ce qui poussera toujours les vampires à continuer de tous les bouffer les uns après les autres. L'homme disparaitra un point c'est tout ! Mais bon, cette conclusion, je préférais la garder pour moi, me contentant de lui répondre d'un sourire bienveillant. Je n'avais pas envi de briser ses espoirs, après tout, dans notre monde c'est bien ce qui est sensé nous faire avancer... L'espoir... L'espoir fait vivre ! Enfin tout le monde sauf moi peut-être car s'il y a bien une chose en laquelle je ne crois plus c'est bien ça. C'est donc l'air pensif que je l'écoutais parler de ses espérances, elle au moins voulait les sauver pour les sauver et non les vider d'avantage et je trouvais ça juste. Au moins, elle, malgré ce qu'elle était restait pure... Je pense que c'est ça aussi que j'aimais en elle, sa pureté d'âme.

Mais l'entendre accepter mon offre me fit revenir de mon état pensif de bonne mine ! Bien que la précision sur son "mec" n'était pas indispensable à mes oreilles, c'est l'air de rien que je me levais pour lui faire signe de me suivre en riant à sa petite blagounette qu'elle avait fait en imitant mon style. Pourquoi... Pourquoi fallait-elle qu'elle mentionne son putain de nom ? Jake... Déjà en lui même c'est pas un nom mais le mec qui le porte... Grr, non faut que j'arrête, ça ne sert à rien ce que je fais là. Moi ? Jaloux ? Non... Pas possible. C'est donc d'un sourire un peu plus hypocrite pour cacher ce léger détail que je lui répondis en la prenant sous mon bras :

- Parfait ! Alors allons-y !

Tout en commençant à marcher, je finis d'une traite mon gobelet pour l'imiter en le jetant à mon tour dans la poubelle afin de l'accompagner jusqu'à chez moi. Il fallait dire que je n'habitais pas loin c'était un plus pour moi et c'est en quelques minutes seulement qu'on arriva enfin à destination de mon grand appartement. Dans un geste rapide j'ouvris la grande porte pour la laisser entrer dans le salon ou l'immense baie vitrée nous offrait une somptueuse vue sur la ville. Mais hélas... Sur le levé de soleil également et c'est donc en posant rapido ma veste sur le canapé que je pris la télécommande des rideaux de fer en invitant ma convive à s'installer :

- Joli levé de soleil mais malheureusement on s'en passera je crois... Hum installe toi, et fais comme chez toi surtout ! Tu veux un verre ? J'ai ici du grand cru, surement bien plus agréable que la saleté qu'on nous a servit tout à l'heure.

Et dire qu'elle était là, devant moi, dans mon salon et.. Non fallait pas que je commence à penser se genre de choses, après tout elle était prise de cher prise et... Et depuis quand ça m'arrête ça ? Non Val' reste sage, c'est la seule personne auquel tu es vraiment attaché ici bas, tu vas comme même pas te la mettre à dos en faisant l'idiot... Quoi que j'ai un dicton qui dit que : la meilleur façon de résister à la tentation est d'y céder, alors pourquoi me priver ?...

• • • •
Valcan Valentino
...Croyez vous que l'on peut perdre toute humanité ?...

--- I've lost everything, She left because of them, I hate you all ---


Dernière édition par Valcan Valentino le Dim 24 Avr - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Girl You Gotta Be • What Tomorrow Needs

avatar

Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
You are Bleeding!

•• Messages Postés : 576
•• Date d'inscription : 04/02/2011
•• Localisation : Londres
•• Votre Profession : Journaliste / Membre Honoraire du Conseil AJE
•• Humeur : Impassible


Between Heaven & Hell
•• Disponibilité RP: Open
•• The children of a lesser God:

MessageSujet: Re: Late at Night | ft. Valcan   Dim 24 Avr - 5:27

Moi. Qui avait vécu l'enfer de la Côte d'Ivoire. De l'Afrique. Vu .. des horreurs. Moi cette même personne venait maintenant de parler d'espoir. S'il avait su la vérité des choses. La vérité … de moi. Ca l'aurait certainement fait marrer. Mais non personne ne savait. A part Anja. J'avais pourtant vu l'homme détruire l'homme, l'homme dans toute sa « splendeur » a massacrer à tout va. Cet homme la aussi avait été transformé en vampire ici. Les humains étaient amenés à s'éteindre. Et pourtant. J'étais optimiste, j'avais certainement tord, je devais vivre au pays des bisounours. Je ne devrais pas. Mais j'aurais fait un bien piètre chef d'état. Non ce n'était pas le bon terme. Mais enfin. Un leader doit montrer de l'espoir à son peuple. Un minimum. Alors oui … je crois que je serait toujours optimiste. L'humain était con, le vampire était con lui aussi. Mais il y a toujours quelque chose pour lesquelles se battre. Il y a toujours du bien partout. Partout où il y a du mal, il y a aussi du bien. Le tout est d'essayer de combiner les deux. Candide et Naïveté pourraient être parfois mes deuxièmes prénoms. Mais sans ça je n'avancerait pas. Sans ça je serais toujours murée dans ma dépression.

Rapidement le sujet changea de direction et c'était aussi agréable. Non je ne voulais pas rentrer chez moi maintenant. Le rencontrer avait été une surprise. Une agréable surprise. Je dirais même plus, une très agréable surprise. Mentionner Jake n'étais pas la chose la plus intelligente que j'ai pu faire de ma vie. Mais c'était fait c'était fait. Ce n'est pas comme si je lui avais dit qu'il était nu comme un apollon dans mon lit non plus. C'était surtout pour justifier de pouvoir passer du temps avec lui. Mais il semblait ne pas y avoir fait attention et une fois de plus je réalisais que je me faisais des films. Je hochais de la tête puis me laissais guider je le suivais à travers la ville.

Il n'habitais pas vraiment loin. Un bel et grand appartement. J'entrais après y avoir été invitée. Le salon était grand et une immense baie vitrée nous offrait une vue imprenable sur le paysage dehors. C'étais magnifique mais … nous ne verrions pas ce spectacle. Ou alors ça serait la dernière chose que nous verrions. La main posée sur la vitre de la baie vitrée le rideau commençais à se baisser. Je me retournais et m'installais sur le canapé comme il m'invitais à le faire.

« C'est bien dommage. Mais c'est comme ça. ». Je souris doucement en me mettant à l'aise et retirant le sweat shirt épais que j'avais mi pour ne pas prendre froid. Comme si je pouvais prendre froid. J'oubliais toujours ce détail. Je posais doucement mon vêtement sur mes genoux. « Oui je veux bien me rincer un peu le gosier. Merci » dis-je en souriant. Je me sentais un peu comme une ovni dans son appart si … spacieux et classe. Moi … en simple vêtements de sports. Tenue qu'il était rare que j'enfile. Surtout pas en public. Je croisais les jambes puis les décroisais en signe de nervosité. Non pas de me retrouver seule face à lui. Mais surtout dans cet accoutrement. J'étais loin d'être une grande coquette, mais de par mon rang à AJE j'avais pris des habitudes vestimentaires. Je regardais autour de moi. En essayant avec grand soin de ne pas le regarder. Il servait les verres. Déjà tout mes sens étaient en éveil. Grand cru. Certainement, je n'en doutais pas.

« Tu vis seul ici? » demandais-je pour essayer de meubler le silence qui allait commencer à s'installer. Mais ma question était loin d'être désintéressée. Oui il y avait un but. Au fond de tout ça. Je voulais savoir s'il fréquentait quelqu'un. Cela dit vivre seul ne voulait pas dire ne voir personne ou même ne pas voir DES personnes. J'étais un peu stupide parfois, mais … on me le pardonne n'est ce pas … ou pas. Je le regardais et pris le verre qu'il me tendais en souriant avant de trinquer avec lui. Mes yeux plongèrent dans les siens l'espace d'une seconde. Une seconde intense mais agréable. Est ce que … ? Non mon imagination me joue des tours ce n'est pas possible. Je souris un peu plus largement pour me donner de la consistance. Reposais mon dos dans le fond du canapé et bus une longue gorgée.

« Grand Cru, en effet » dis-je en le regardant malicieusement.

• • • •
underco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Drip, Drop, Drip, Drop. Hey ...
Contenu sponsorisé
You are Bleeding!



MessageSujet: Re: Late at Night | ft. Valcan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Late at Night | ft. Valcan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• • • The Age of Man is Over • • • :: → Londres Souterrain :: • Les Lieux Communs :: Boutiques Blood Premium-
Sauter vers: